La Chine s’efforce de résoudre la menace urgente de blanchiment d’ici 2025

Lecture 5 minutes

L’intersection des efforts en matière de crypto-monnaie et de lutte contre le blanchiment d’argent (AML) est devenue un point central pour les juristes et les décideurs politiques du monde entier. En Chine, l’urgence de relever les défis posés par le blanchiment d’argent impliquant des actifs virtuels a suscité d’importants efforts législatifs. Les universitaires chinois soulignent que l’évolution du paysage de la criminalité financière exige une réponse globale, le développement le plus récent étant l’adoption prévue de la loi anti-blanchiment révisée en 2025.

À mesure que la technologie progresse, les criminels exploitent de nouvelles voies, notamment les cryptomonnaies, pour mener des activités illicites. Le projet révisé de la loi chinoise anti-blanchiment d'argent, largement discuté depuis sa première sollicitation publique d'avis en 2021, reflète l'engagement du pays à garder une longueur d'avance sur les crimes financiers. La réunion exécutive du Premier ministre Li Qiang du 22 janvier 2024 a marqué un moment charnière dans le processus législatif, soulignant le parcours ardu nécessaire pour affiner les lois LBC.

Historiquement, le blanchiment d’argent, terme né aux États-Unis dans les années 1930, était étroitement lié aux délits en amont tels que la drogue, le crime organisé et la corruption. Cependant, avec l’évolution du paysage mondial et la reconnaissance du blanchiment d’argent comme un canal pour les terroristes, sa portée s’est élargie. Les experts chinois soulignent l’escalade de la menace, qualifiant le blanchiment d’argent d’arme non traditionnelle susceptible d’influencer et d’envahir les nations.

L'engagement de la Chine dans la lutte contre le blanchiment d'argent est évident dans la répression accrue des délits financiers. De janvier à novembre 2023, les organes du parquet ont poursuivi 2 435 personnes pour délits de blanchiment d'argent, ce qui représente une augmentation d'une année sur l'autre de 16,6 %. Les efforts législatifs s’alignent également sur les normes mondiales, puisque la Chine est devenue membre officiel du Groupe d’action financière (GAFI) en 2007.

Le GAFI, dans son rapport d’évaluation mutuelle de 2019 sur la Chine, a reconnu des progrès positifs mais a souligné les domaines à améliorer. Un objectif important est l’inclusion d’institutions non financières spécifiques dans la surveillance. Les universitaires chinois soulignent que ces institutions, notamment les avocats et les auditeurs, sont de plus en plus favorisées par les criminels, ce qui nécessite une attention réglementaire pour freiner les activités de blanchiment d'argent.

Mesures cryptographiques préventives : élaborer une défense contre les crimes financiers

Le projet révisé vise à relever les défis posés par les actifs virtuels et les crypto-monnaies. L'interdiction du Bitcoin en Chine reflète l'approche prudente du pays à l'égard des monnaies numériques. Le projet donne mandat aux institutions financières d'évaluer les risques de blanchiment d'argent associés aux nouvelles technologies et produits, en mettant l'accent sur les mesures préventives.

Malgré ces progrès, les chercheurs soutiennent que le cadre juridique devrait également fournir des orientations opérationnelles sur la saisie, le gel et la confiscation des produits du blanchiment d’argent des actifs virtuels. En outre, des améliorations du mécanisme de recours judiciaire sont jugées cruciales pour protéger les droits et intérêts des citoyens, en évitant les conséquences involontaires du gel ou des déductions des comptes.

Alors que la Chine se prépare au cinquième cycle d'évaluation du GAFI, la loi anti-blanchiment révisée se positionne comme un élément essentiel pour démontrer l'engagement de la nation à lutter efficacement contre la criminalité financière. La nature évolutive du blanchiment d’argent, en particulier dans le domaine des actifs cryptographiques, nécessite une adaptation législative continue pour maintenir la sécurité financière dans un paysage mondial en constante évolution.

Source https://www.tronweekly.com/crypto-china-race-resolv-laundering-threat-2025/

Crypto Week

Avertissement : Crypto Week ne fournit pas de conseils financiers de quelque manière que ce soit. Nous ne vous recommandons pas d'investir de l'argent dans une crypto-monnaie ou un actif financier sans avoir effectué des recherches approfondies. Nous ne sommes pas responsables de vos décisions financières de quelque manière que ce soit.

Derniers articles de Featured Posts